Une collaboration impérative
au service de la santé

La bonne nouvelle est que la collaboration, au sein du secteur de la santé, s’est nettement accélérée à l’ère du numérique. Un atout incontestable qu’il faudra préserver. Mais comment ? Et comment aborder les problématiques telles que la cybersécurité ? Regardons de plus près.

Les vingt dernières années ont connu des accélérations et des innovations qui ont eu un impact, positif, considérable et inévitable sur le secteur de la santé. Des « grandes tendances mondiales » incitent les professionnels de santé à repenser leurs pratiques et, parmi ces tendances, le cloud n’est autre que le pilier central. La part donnée au lien social et à la mobilité gouverne les attentes en termes de rapidité, de visibilité et de communication. Quant au lien numérique, il matérialise le partage de données et d’informations, de façon fiable et sécurisée, entre les différents acteurs du secteur. Et ces données ne cessent de croître (en matière de volume, de vitesse et de contenu) alors, pour cette raison, des techniques analytiques avancées doivent être adoptées pour une meilleure interprétation et un traitement précis de ces dernières.

Parallèlement au lien grandissant qui unit patients et soignants, au sens large, existe un autre lien grandissant entre les objets. La croissance de l’Internet des objets signifie que le nombre de périphériques en communication constante augmente, lui aussi, de manière exponentielle. Si on dresse un parallèle de ces tendances, il ne fait aucun doute que l’ère de la collaboration qui arrive doit être dictée par une sécurité informatique infaillible.

Sécurité, sécurité et sécurité

Toutefois, une santé numérique qui fonctionne sur des données de plus en plus partagées pour des soins qui gagnent en qualité ne peut se développer qu’au détriment de la vie privée. Un système global entièrement intégré se dessinant, le respect de toutes les règles de confidentialité s’annonce d’une complexité sans précédent.

Même si aucun secteur ne saurait se permettre de qualifier la sécurité numérique comme « un simple bonus », celui de la santé doit en faire une priorité absolue. Face aux menaces numériques croissantes, les organismes de santé doivent s’équiper de solutions infaillibles pour protéger leurs marques et leurs données, ainsi que celles des patients, qu’il s’agisse de transfert ou de stockage.

Des outils robustes comme ceux dédiés à la gestion des terminaux mobiles, couplés à la biométrie, garantissent une sécurité maximale des périphériques physiques et protègent les données des patients. Ces outils offrent de multiples fonctionnalités comme le déploiement des profils de sécurité basés sur des profils individuels ou encore la possibilité d’effacer des données à distance en cas de vol de matériel ou d’enracinement. C’est là que des partenariats avec des experts technologiques tels que VMware s’avèrent nécessaires pour la mise en place d’une politique « Zero Trust » et le contrôle absolu des applications, périphériques et accès.

Des connaissances exploitables grâce à l’analyse avancée

De nouveaux schémas de partage des données sont constamment proposés et implémentés dans le secteur de la santé en vue d’améliorer et d’étendre les services : le professionnel de santé répond désormais à la demande 24 h/24, 7 j/7, avec une approche intégrée.

Il devient donc impératif de rendre les données de patients disponibles en tout temps et en tout lieu. Les professionnels de santé vont alors devoir investir dans des solutions, à la fois performantes et hautement sécurisées, exécutées sur des API pour une meilleure interopérabilité entre les informations détenues par le patient et celles de l’hôpital. L’API permettra de traiter les formats de données (les plus courantes et les plus réglementées étant DICOM et HL7), mais aussi de les échanger.

Les infrastructures ne cessant de gagner en complexité et les menaces ne cessant de croître, les méthodes de cybersécurité classiques sont vite désuètes. Pour une sécurité intrinsèque, VMware intervient sur le réseau, véritable élément central. Le déploiement de réseaux virtuels dans le cloud octroie aux entreprises une structure universelle qui, sécurisée, garantit la sécurité du reste des données. Ainsi, votre système plus efficace, plus facile à gérer et plus automatisé libère vos collaborateurs à l’ouvrage d’autres tâches innovantes à forte valeur ajoutée.

L’autre question essentielle pointe la nécessité de la mise en place de l’automatisation dans un paysage de technologies connectées. La cybersécurité ne peut être pensée sans l’automatisation.

Investir dans des technologies évolutives pour une meilleure qualité de vie

La santé est un droit fondamental. Quiconque approuvera ne pourra que consentir à l’accès aux meilleures technologies pour les soignants, mais aussi pour les patients. Mais la solution unique n’existe pas, et chaque projet de déploiement technologique doit être pensé sur mesure.

En vue de définir une feuille de route stratégique pour le cloud Computing, VMware collabore avec les acteurs de la santé, l’objectif final étant de faciliter le choix et de rationaliser l’utilisation du cloud. Nous concevons et proposons une stratégie cloud qui optimise les performances et apporte une valeur commerciale tangible, pour des résultats stables et prometteurs. VMware s’associe étroitement aux responsables informatiques pour les aider dans leur démarche d’optimisation des services de santé en répondant aux éventuelles questions, en apportant les conseils nécessaires, en établissant des feuilles de route ou en partageant des analyses pertinentes.

Notre vaste expérience s’étend à de nombreux centres de soins et hôpitaux, y compris le Tallaght University Hospital, l’un des plus importants d’Irlande. Pour en savoir plus sur notre parcours, vous pouvez consulter ce court billet de blog ici.

Si vous souhaitez échanger sur un des points abordés dans ce blog ou découvrir les avantages et les résultats que vous pourriez obtenir, nous aurons plaisir à vous aider. Vous pouvez nous contacter ici.

Contactez-nous